Le "burn in", l'antichambre du "burn out"

Le "burn in", l'antichambre du "burn out"

Le Point - le 23/02/2015 - Burn in et burn out

L'étape annonciatrice du burn-out est désormais bien connue. Deux experts dévoilent la recette du succès durable au bureau et de votre bien-être psychologique.

 
Par Emilie Lanez

Si chacun a entendu parler du "burn-out", nul ne connaît son prédécesseur : le burn-in. Or c'est bel et bien ce phénomène annonciateur qu'il faut guetter - et éviter - avant que le corps ne sonne l'alerte générale en s'écroulant. Le "burn-in", théorisé par le psychologue américain Cary Cooper, décrit le mécanisme par lequel l'individu s'épuise sans l'admettre, la phase durant celui-ci il se croit indispensable, enchaîne dossiers et réunions, interrompt ses rares vacances, prolonge ses journées au bureau et devient incapable de s'accorder des phases de détente pour recharger ses batteries. Le "burn-in" conduit directement au burn-out, d'autant plus sûrement que sa victime assure que tout va bien, qu'elle est certes un peu fatiguée mais que cela passera bien vite, et que d'ailleurs elle est heureuse car sa productivité professionnelle est maximale.

 

Marlène Schiappa, adjointe au maire du Mans, anime de nombreuses conférences sur la prévention de l'épuisement, ayant elle-même connu un rude burn-out. Cédric Bruguière est quant à lui un expert en management de carrières. Ensemble, ils publient J'arrête de m'épuiser, aux éditions Eyrolles. Et proposent six principes-clés pour "rester performant sans s'épuiser", six principes pour empêcher le "burn-in" de s'installer :

Gare à la baisse de moral !

- L'Introspection : il est essentiel de se reconnecter avec son moi intérieur, de s'accorder des plages mentales durant lesquelles chacun se ressource et puise de l'énergie.

- La Volonté : pour arrêter de s'épuiser, il faut... de la volonté. Se projeter dans une vie où l'on se sentirait moins épuisé, se remémorer le temps où, en meilleure forme, on vivait mieux.

- L'Énergie : quelles sont mes sources d'énergie (sommeil, musique, sport, yoga...), où puis-je recharger mes batteries ?

- Le Soutien : qui sont les personnes auprès desquelles je trouve du réconfort, du soutien, de la ressource ? Et quelles sont les personnes toxiques que je dois éviter ?

- Le Talent : se rappeler ses réussites, ses forces, ses qualités.

- L'Imputabilité : lorsque le moral faiblit, on a tendance à minimiser une réussite, à l'imputer au hasard, à la chance, aux autres. Danger. Pour chaque succès obtenu, il est essentiel de savoir se l'accorder. "C'est ce qui permettra plus tard de puiser des croyances positives fondées sur l'expérience", rappelle Marlène Schiappa.

"Arrêter de s'épuiser ne signifie nullement arrêter de travailler, mais apprendre à travailler différemment", commentent les auteurs, soit avec enthousiasme, tout en sachant décrocher.

Contact

Un projet ? Une question ?

Vous pouvez nous joindre au :
09 54 36 42 18
06 43 59 65 44

Nos outils

Psychologie sociale et du travail
Psychologie humaniste
Psychologie positive
Mindfulness
Techniques cognitives et comportementales

RPS & QVT